Visiter l’Inde: Top 10 choses à faire et à voir

Que faire en Inde?

Vous souhaitez partir en voyage en Inde et ne savez pas encore quels lieux visiter?

Et oui, difficile de résumer l’Inde en quelques mots, tant ce vaste pays offre différentes facettes à explorer! Des paysages arides de l’extrême nord, sculptés par le froid de l’Himalaya aux plages paradisiaques des îles Andaman, ou de la jungle luxuriante du Kerala, vous aurez vraiment le choix lors de votre circuit en Inde.

L’Inde est également un pays d’une grande richesse historique et culturelle. Les merveilles architecturales du Triangle d’Or du Rajasthan côtoient les palais de Maharadjas, les temples bouddhiques et hindous et les anciennes ruines.

Afin de vous aider à y voir un peu plus clair, je vous ai préparé ce top 10 des lieux d’intérêts et des choses à faire en Inde.

Visiter l’Inde: les incontournables

1. Le Ladakh, l’Himalaya indien

Terre d’extrêmes et de contrastes, le Ladakh est niché dans la Haute Vallée de l’Indus. Protégé par la chaîne Himalayenne, le « Grand Pays » épargné par la mousson, est étonnamment aride.

Les treks en haute montagne (environ 5000m d’altitude), sont une des activités incontournables de la région. La plupart des départs se font depuis Leh, la capitale de la province, située à 3500m d’altitude.

Ancienne étape de la Route de la Soie, Leh a une population principalement composée de tibétains d’origine comme en atteste les superbes monastères que l’on y trouve. Je vous recommande notamment de visiter le plus célèbre, celui de Lamayuru.

Ladakh

2. Shimla

A 2200 mètres d’altitude, difficile de ne pas se sentir tout petit face aux grandeurs de l’Himalaya. La capitale de l’Etat de l’Himachal Pradesh, Shimla, vous offre une parenthèse de fraîcheur bienvenue par rapport à la moiteur des villes. C’est pour cette raison que l’Empire britannique la choisit comme capitale d’été.

Aujourd’hui encore les bâtiments de Shimla portent l’empreinte des 2 styles.

L’architecture de style victorien et les églises côtoient ainsi les temples hindous. Associant le charme à l’anglaise et la beauté des paysages du Toit du Monde, on comprend alors pourquoi tous surnomment Shimla « la reine des stations de montagne ».

A voir à Shimla:

  • La Road Mall, une longue avenue bordée de commerces
  • Le temple de Jakhu pour admirer la célèbre statue au sommet
  • Le musée d’Etat de Shimla et sa collection de bijoux, costumes de la région

Vous l’aurez compris, l’été est donc la période idéale pour visiter cette partie de l’Inde.

3. Voyager à bord du « Toy train Kalka-Shimla »

Inaugurée en 1903, la ligne Kalka-Shimla est composée de 103 tunnels et 700 ponts pour seulement 96 km de voie !

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est un voyage au cœur des paysages époustouflants des montagnes de l’Himalaya qui vous attend. Le tout à bord du plus vintage des trains: un train à vapeur!

Avec une vitesse de croisière de 30 kilomètres à l’heure, vous mettrez environ 5h30 pour rejoindre Shimla. Vous aurez donc tout le temps d’en profiter pour admirer le paysage. Par contre je préfère vous prévenir, le surnom de « Toy Train » n’est pas usurpé, les wagons sont vraiment petits !

Le Toy Train
Le Toy Train

4. Dharamsala

Dharamsala a acquis sa renommée en devenant le lieu d’exil du quatorzième Dalaï Lama, en 1959. De nombreux tibétains l’ont rejoint et se sont installés à McLeod Ganj, dans la partie haute de la ville, donnant à Dharamsala le surnom de « Petite Lhassa » – nom de la capitale du Tibet.

Ici, le gouvernement tibétain en exil a fondé de nombreux monastères et reconstruit l’Institut de médecine et d’astrologie tibétaine afin de perpétuer et préserver leur culture ancestrale.

Devenu un lieu de pèlerinage important, de nombreux touristes affluent pour découvrir les moines priant en toges traditionnelles dans cette ville au cœur des montagnes de l’Himalaya.

Si vous vous sentez d’humeur spirituelle, vous pouvez d’ailleurs arpenter le chemin de la Kora pour une petite marche méditative. Vous y verrez de nombreux drapeaux et moulins à prières. L’endroit est très fréquenté par les Tibétains qui y viennent y réciter leurs mantras.

 

Trulli
Dharamshala

5. Rishikesh

Sur les contreforts de l’Himalaya se dresse une ville bien connue des amateurs de spiritualité orientale: Rishikesh.

La capitale mondiale du yoga accueille de nombreux Occidentaux venus apprendre cette discipline au sein d’âshrams, des ermitages servant de lieux de formation et de pèlerinage.

Vous pourrez observer les moines méditants sur les Ghâts au bord du Gange, le fleuve sacré qui prend sa source à quelques encablures de Rishikesh.

Au mois de Mars, la ville organise en plus le Festival international du yoga qui attire une foule de visiteurs venus découvrir les principes du yoga sous l’égide des plus grands yogis du monde entier.

6. Le Temple d’Or d’Amritsar

Le temple d’Or d’Amritsar est l’édifice le plus sacré des Sikhs. Il attire de nombreux fidèles venus pour y prier, chanter et se purifier dans les eaux sacrées.

Comme son nom l’indique, il est entièrement recouvert d’or et je dois avouer que l’effet est plutôt réussi.

Pour le visiter, vous devrez impérativement vous nettoyer les pieds dans l’eau avant d’entrer et vous couvrir la tête.

Le temple est assez méconnu des touristes occidentaux car il ne se situe pas sur les trajets habituels d’un itinéraire en Inde. Si vous voulez le visiter, vous aurez au moins 10 heures de train depuis Delhi.

Trulli
Le temple d’or d’Amritsar

7. Fatehpur Sikri

L’ancienne capitale de l’empire Moghol, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, déploie ses charmes à seulement 40 km d’Agra. Celle que l’on surnomme « La Ville de la Victoire » a été construite par Akbar, l’un des plus grands souverains Moghols.

A seulement 1h de route d’Agra, c’est une excursion incontournable lors d’un voyage en Inde.

Fatehpur Sikri est une ville aux influences cosmopolites, issues des cultures jaïnes, mogholes, perses, hindoues et turques. En résulte de superbes bâtiments en grès rouge et marbre blanc, comme la mosquée Jama Masjid ou des 3 palais dédiés aux concubines de l’empereur.

Je vous conseille également de visiter le Panch Mahal, un palais à 5 étages et le bazar de Skikri pour l’ambiance indienne typique.

Trulli
Fatehpur Sikri

8. Admirer le Taj Mahal au lever du soleil

Situé dans la ville d’Agra, le Taj Mahal est le monument le plus célèbre de l’Inde. Il figure parmi les 7 nouvelles merveilles du monde.

Édifié par l’empereur Shah Jahan en l’honneur de sa troisième et épouse préférée, le monument est tout simplement grandiose.

L’aube est l’heure idéale pour admirer ce sublime mausolée en marbre blanc. Le soleil se lève sur l’Esplanade Est, un spot réputé pour les photographes. La foule est plus éparse, le lieu est plus calme et les jeux de lumière sur le bassin et la pierre ciselée permettent de faire la photo parfaite.

Trulli
Taj Mahal

9. Jaipur

Capitale du Rajasthan, Jaipur se distingue par son architecture en grès rose qui lui a valu le surnom de « ville rose ». La ville fait partie du triangle d’or de l’Inde.

Vous pouvez commencer la visite par la vieille ville fortifiée, un agréable dédale où déambuler avec ses échoppes artisanales.

De très beaux monuments sont également à voir:

  • le City Palace composé de 2 palais et d’un musée
  • l’Observatoire royal: C’est le plus grand observatoire en pierre du monde. Il abrite également le plus grand cadran solaire. Construit par un maharadjah souhaitant connaître les dates les plus propices à certains évènements comme des mariages ou des voyages
  • le magnifique Palais des Vents avec ses 953 fenêtres d’où les femmes observaient la rue en se dérobant à la vue de tous.

Niché sur une colline de la Cité Rose, le Fort d’Amber vaut également la visite.

Trulli
Jaipur

10. Prendre un rickshaw dans Old Delhi

C’est toute une expérience lors de votre séjour en Inde, que celle de prendre un rickshaw dans la chaotique Old Delhi.

Votre chauffeur se fraye un passage dans les venelles sinueuses bordées de part et d’autres par des étals garnis de victuailles, des vendeurs de chaï et des temples insoupçonnés, le tout dans une cacophonie de couleurs et de sons.

Outre le bazar de Chandni chowk, l’une des attractions principales d’Old Delhi est le Fort Rouge, petit frère du Taj Mahal. Cette immense forteresse à l’architecture Moghol est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

TrulliLe bazar de Old Delhi

Que voir et faire à GOA

Temple Shantadurga

Le Temple Shantadurga est situé à Ponda Taluka, à Goa, à environ 33,5 kilomètres à l’extérieur de Panaji. Le premier sanctuaire, construit en boue, est devenu un temple impressionnant au cours du 18e siècle et a été achevé en 1738. Le temple est dédié à la déesse Shree Shantadurga, une médiatrice entre Shree Vishnu et Shiva Shree qui a aidé à mettre fin à la guerre entre les deux divinités. Vous pourrez découvrir cette histoire au Temple sous la forme d’une idole de la déesse flanquée de Shree Vishnu et Shiva Shri. Le site a été rénové plusieurs fois depuis 1738 afin qu’il conserve sa gloire d’origine, les plus importants travaux de rénovation datent de 1966. L’ensemble du site a fait l’objet de travaux de rénovation, y compris le temple principal, les temples consacrés à d’autres divinités ainsi qu’Agarshala, une maison d’hôtes. C’est vraiment une excursion extraordinaire si vous cherchez quelque chose à faire à Goa.

Cathédrale Sainte-Catherine

Si vous visitez le vieux Goa, vous ne pouvez pas manquer la cathédrale Sé. C’est l’archidiocèse catholique de Goa. À l’origine elle a été construite pour commémorer la victoire des Portugais sur une armée musulmane. C’est après cette victoire que les Portugais ont pris le contrôle de Goa en 1510. Le bâtiment est consacré à St Catherine, rappelant le jour de la victoire. L’édifice que vous pouvez voir aujourd’hui est plus grand que la structure d’origine et il a uniquement été consacré en tant que cathédrale en 1640. À l’origine, il y avait deux tours. Aujourd’hui, vous n’en verrez plus qu’une. L’autre s’est effondrée et n’a jamais été reconstruite.

La cathédrale est l’un des sites les plus beaux et les plus saints de la région. C’est également la plus grande église d’Asie et elle abrite le tombeau de Saint François Xavier. En visitant la cathédrale, approchez-vous d’un escalier et vous découvrirez une cour très pittoresque. À l’intérieur de la cathédrale, vous pourrez admirer les quatre chapelles et les sculptures en bois que vous trouverez dans deux d’entre elles. C’est un bâtiment vraiment impressionnant, construit dans le style gothique portugais.

Tombe de Saint-François Xavier

Saint-François Xavier est un saint connu dans le monde entier. Après sa mort en 1552, il a été enterré plus d’une fois. Son corps a finalement été transporté à Goa en 1553 et son enterrement s’est déroulé au Collège de Saint-Paul. François a été canonisé en 1622, mais la nouvelle a mis un certain temps avant d’atteindre Goa et la célébration a eu lieu en 1624. Cette année-là, son corps a été à nouveau déplacé et déposé dans un cercueil d’argent. Toutes les festivités qui se sont déroulées à cette occasion ont été enregistrées dans un livre qui est aujourd’hui conservé à Rome. Mais ce n’est pas fini, le corps de saint François a été à nouveau déplacé en 1637 et placé dans un autre cercueil en argent. Sa dernière demeure, d’inspiration italienne et indienne et est un véritable bijou. Le cercueil est décoré avec des plaques d’argent qui représentent toutes un événement différent de la vie de saint François.

Aujourd’hui, il repose au sommet d’un mausolée orné, cadeau du grand-duc de Toscane en 1698. Le tombeau de saint François Xavier ne s’arrête pas au cercueil, le mausolée est à couper le souffle, tout comme les quatre autels situés de part et d’autre de la tombe.

Le Vieux Goa

À l’arrivée des Portugais, le vieux Goa était une des plus grandes villes de l’empire oriental européen. La cité était riche, une plaque tournante pour le commerce et les populations. Elle été comparée à Rome et était plus grande que la capitale portugaise, Lisbonne. L’âge d’or de du vieux Goa a été de courte durée, car la ville fut frappée par plusieurs épidémies mortelles, comme le paludisme et la typhoïde. Après ces catastrophes, la ville a finalement été abandonnée.

Aujourd’hui, ces problèmes appartiennent au passé et le vieux Goa peut profiter de son présent et de sa renommée de site touristique populaire avec ses superbes églises et couvents. Vous devez toutefois réaliser que lorsque vous êtes là-bas vous vous trouvez dans ce qui a autrefois été l’une des villes les plus prospères du monde. Si vous avez une liste de choses à faire à Goa, visiter la partie la plus ancienne de la ville doit absolument en faire partie. C’est un quartier étonnamment bien préservé qui témoigne de l’histoire de la région.